30 agosto 2015





"Jadis, si je me souviens bien, ma vie était un festin où s'ouvraient tous les coeurs, où tous les vins coulaient.
Un soir, j'ai assis la Beauté sur mes genoux. - Et je l'ai trouvée amère. - Et je l'ai injuriée.”




Arthur Rimbaud – Une saison en enfer







2 comentários:

  1. Talvez tenhamos que pensar mais sobre a beleza, na acepção referida por Rimbaud...
    [Bom encontrar aqui estas palavras.]
    ;)

    ResponderEliminar